• Le savoir-faire de Zetes mis en œuvre pour la production de la carte d’identité électronique
  • Contrat d’importance stratégique pour le développement international des activités de Zetes dans le domaine de l’identification des personnes ; reconnaissance du savoir-faire spécialisé de Zetes en dehors de l’Union européenne

Bruxelles (Belgique), Tel-Aviv, 1er décembre 2008 – Le ministère de l’Intérieur israélien a choisi un consortium emmené par HP pour l’adjudication du marché Telem, prévoyant la production de cartes d’identité électroniques israéliennes. Pour ce projet, HP s’est associée à Zetes, Gemalto et Pitkit (imprimeur local). Le montant total est estimé à environ $68 millions pour le consortium. Zetes (Euronext Bruxelles : ZTS), l’un des chefs de file européens sur le marché des solutions et des services en matière d’identification automatique des biens et des personnes, va intervenir en tant que sous-traitant pour le compte de Hewlett Packard (HP). Au total, ce contrat va générer pour Zetes plusieurs millions de dollars en termes de marge brute sur une période de six ans.

Telem basé sur le modèle européen

Les pouvoirs publics israéliens ont précisé tous les détails techniques du projet de production de cartes d’identité électroniques. Baptisé « Telem », celui-ci prévoit la création d’un document d’identification électronique extrêmement sécurisé pour la communication avec l’administration et divers services publics.

Zetes fournira son savoir-faire en la matière en tant que partenaire du principal contractant, HP. En septembre 2006, les deux entreprises avaient soumis une offre conjointe conforme aux normes internationales. Le projet débouchera sur une copie presque exacte de la carte d’identité électronique européenne, actuellement en circulation en Belgique et au Portugal, deux pays pionniers dans ce domaine.

Zetes est chargée de la supervision du cycle complet de production et de la personnalisation des cartes. Dans cette optique, l’entreprise a uni ses forces avec plusieurs autres contractants, dont Allami Nyomda, un spécialiste hongrois des cartes en polycarbonate avec qui Zetes entretient d’excellentes relations., et Pitkit, un spécialiste israélien des impressions sécurisées. La carte d’identité électronique israélienne sera fabriquée dans les installations de Pitkit. Cette dernière va, à cette fin, agrandir et reconstruire une partie de ses infrastructures ainsi que recruter du personnel.

« Nous sommes très satisfaits de notre collaboration  avec Zetes, déclare Riki Aviv, Consulting & Integration Country Manager chez HP. Forte de son savoir-faire, cette entreprise, en compagnie de la société Gemalto, a joué un rôle majeur dans l’élaboration de notre proposition. Nous sommes impatients de travailler ensemble dans les prochaines années. »

« Les pouvoirs publics israéliens ont établi un cahier des charges très complexe et détaillé pour ce projet et nous sommes heureux d'avoir été désignés en tant que partenaire expérimenté, explique Alain Wirtz, CEO de Zetes. Nous allons intervenir dans la production de la carte, enregistrer les données personnelles sur la puce et développer des logiciels pilotes pour le contrôle des données et l'accès aux applications. »

Israël emboîte le pas à la Belgique et au Portugal

Ces dernières années, divers projets d’identification des personnes ont été confiés à Zetes. Dans le domaine de l’identification électronique, les projets belge et portugais se distinguent. Le contrat israélien est le premier projet de carte d'identité électronique que Zetes met en œuvre en dehors de l’Union européenne. Par ailleurs, Zetes s’est forgé une bonne réputation dans les projets d’inscription biométrique au Congo, au Togo, au Cap-Vert et au Burundi. En 2008, Zetes a également décroché un important contrat de production de passeports en Côte d’Ivoire. Dans le cadre de ce projet, l’entreprise a ouvert sa première filiale africaine.

« Le projet israélien atteste une fois encore du statut de leader mondial de Zetes dans le domaine de l'identification des personnes, affirme Alain Wirtz, CEO de Zetes. Nous disposons des connaissances et de l’expérience nécessaires pour fournir des solutions clé en main aux pouvoirs publics, qu’il s’agisse de cartes d’identité et de technologies d’identification électroniques, de systèmes de sécurité biométrique, de systèmes d’identification automatique par empreinte digitale, etc. »

FIN

Related references

L'eID en Belgique
Flag_of_Belgium WEB
Belgium

L'eID en Belgique

Identity

  Lorsque le Registre national a lancé son programme de modernisation, il s'agissait sans aucun doute du projet de carte d'identité électronique (eID) le plus ambitieux et…

Read the reference
Zetes Wins Belgian government contract for the next generation of e-ID card middleware

L’administration belge fait confiance à Zetes pour le middleware de nouvelle génération de la carte d’identité électronique belge

Identity

Une évolution majeure visant à élargir les fonctionnalités d’un composant clé du projet de carte d’identité électronique belgeConsécration du savoir-faire et des pratiques d’…

Read the reference
Zetes starts up production of foreign national cards

Zetes entame la production nationale de cartes d’étranger

Identity

Présentation de la carte d’étranger par le gouvernement belge dans le cadre de son contrat eID avec ZetesLancement de la production suite aux résultats positifs de la phase pilote…

Read the reference
Kids-ID to be available for all under-12s

Généralisation de la KIDS-ID réservée aux enfants de moins de 12 ans

Identity

Décision de généralisation de la kids-ID prise par le gouvernement belge Carte assurant un haut degré de protection des enfants Meilleure sécurisation de la carte basée sur la…

Read the reference
Zetes launches production of the eID for Belgians abroad

Zetes démarre la production de l’eID pour les Belges résidant à l’étranger

Identity

Nouvelle carte en tout point semblable à l’eID nationaleDémarrage d’une phase pilote à Lille (France) et diffusion généralisée dans le courant des troisième et quatrième…

Read the reference
whitepaper

Au coeur du registre de population

Enjeux, analyse et approche 44 pages

Téléchargez le livre blanc